Archives de 13 novembre 2011

Quelle langue parle le printemps arabe ? La question est légitime, dans une région où la langue a tant soulevé de débats et creusé de fossés au sein de l’élite politique et intellectuelle depuis plus d’un siècle. Le consensus se fit sur la langue arabe classique rénovée, une langue « moyenne », comme on prit coutume de la désigner, sans doute pour signifier par-là, inconsciemment, qu’elle visait d’abord les classes moyennes, cette nouvelle réalité politiquement inconnue. (suite…)

Publicités