Archives de 23 novembre 2011

Ce vendredi 25 novembre, les Marocains voteront. L’exercice ne leur est pas inconnu. Outre la pratique du référendum, toujours apparentée au plébiscite, le pays a connu, depuis 1963, plusieurs élections législatives. Qu’elles aient été entachées de fraudes ne doit pas masquer le rôle qu’elles ont joué. Le clientélisme, la corruption généralisée et l’indifférence idéologique que l’on reprochait à nos députés permettaient au Parlement de jouer son vrai rôle : maintenir un lien entre un pouvoir central encore faible et les lointaines notabilités régionales, permettre une forme de distribution des richesses via la corruption et les malversations, reporter jusqu’à l’échelle nationale des réclamations provenant du niveau tribal ou villageois… Un paradoxe accompagna cette histoire électorale : l’assimilation de cet exercice par les Marocains n’empêcha pas le maintien, voire la progression, d’un taux d’abstention vigoureux. (suite…)

Publicités