Archives de 17 mars 2014

Le dimanche 12 janvier, fut célébré le Nouvel an berbère, quasi contemporain de la fête du Mawlid. Deux commémorations emblématiques de l’identité maghrébine partagée. On dira que le calendrier a conjoint deux extrêmes mémoriels, deux cultures en lutte pour l’hégémonie nord-africaine. Tout porte à croire pourtant que les deux courants participent d’une même réalité politique contemporaine.

Car tel est le paradoxe : le meilleur allié de la renaissance identitaire amazighe est précisément l’islamisme, qui a remplacé le référent arabiste par un repère religieux, ouvrant la voie au réveil des cultures marginalisées. En Turquie et en Iran, les choses ne se sont pas passées différemment. L’AKP a plus fait pour la cause kurde, en s’opposant à l’agressivité nationaliste turque, que des années de guérilla, et le khomeynisme, en imposant à tous sa conception de l’Etat islamiste, a porté un coup fatal au nationalisme impérial perse, et permis le retour dans le giron de la nation iranienne des minorités azéries, kurdes ou baloutches. (suite…)

Publicités