Archives de 21 février 2015

Le Maroc, pour son bonheur, est toujours en retard d’une révolution. Le pays luttait encore contre l’invasion coloniale que les pays arabes découvraient les indépendances négociées (années 20) ; nos notables prenaient le pouvoir en association avec le trône que les militaires faisaient leurs révolutions de masse (années 50) ; nos officiers passaient enfin aux coups d’Etat qu’ailleurs, les militaires ringardisés en étaient à pourchasser les islamistes… Cette dysharmonie chronologique n’a pas disparue. Elle explique en grande partie les malentendus du 20 février 2011. « Eux » luttent contre des Partis-Etat militarisés, et nous ? Quelle révolution voulons-nous ? Celle de 1919, qui porta le Wafd bourgeois au pouvoir ? Celle de 1952, qui mit un officier sur le trône d’Egypte ? L’infitah de 1970 ? Tout ce retard révolutionnaire accumulé nous a évité plusieurs déboires, mais il aveugle notre sens politique.

Les frictions franco-marocaines actuelles ne sont plus seulement diplomatiques. L’affaire Charlie Hebdo a étendu leur domaine, qui brasse désormais réseaux sociaux, médias et opinions publiques. Tout y passe : la soumission au grand capital parisien, l’aliénation culturelle, la dignité nationale… (suite…)

Publicités