La grande majorité des clients des prostituées sont des Marocains vivant au Maroc, suivis par les RME. Les clients du Golfe représentent moins de 6%. Voilà pour les chiffres dont on dispose aujourd’hui. C’est dire si la prostitution est d’abord une affaire entre Marocains, et l’image du Maroc et de la femme marocaine dont il est question, d’abord une affaire d’image que les Marocains se font d’eux-mêmes.

Il n’est pas nécessaire d’être grand connaisseur du monde, touristique comme géopolitique, pour savoir que le Maroc n’attire pas prioritairement le touriste pour ses femmes (ou son alcool). Alors pourquoi le scandale, l’horreur, l’interdiction[1] ? C’est que les Marocains se comparent, inconsciemment, aux autres pays arabes. Et comme, au royaume des aveugles, le borgne est roi… effectivement, comparé au Yémen, à la Libye ou même à l’Egypte, le Maroc est une Thaïlande orientale. Une cuisse entre-aperçue par ici, un mini-scandale par là, et le pays tout entier se transforme en lupanar. Mais replacés dans un contexte international, les Marocains ne sont pas particulièrement menacés par la débauche, le racolage, le stupre, plutôt moins en réalité : le taux de prévalence du VIH, les naissances hors mariage, les agressions sexuelles déclarées enregistrent des chiffres inquiétants, mais sans commune mesure avec ce qu’on trouve en Amérique latine, en Asie du sud-est, en Chine… Le Maroc et les Marocains restent sages, plutôt puritains et très conformistes. Le film de Ayouch, les différents rapports ou articles sur le sujet ne font que décrire les réalités de la misère économique et sexuelle d’un pays en voie de développement, désespérément normal, n’en déplaise à Chabat qui s’est enserré la tête d’un turban avant d’en appeler aux ancêtres de la tribu bafouée.

Revenons à notre image, puisqu’elle nous tient à cœur. Pourquoi, dit-on, les Marocaines sont-elles vues par les Arabes du Moyen-Orient, comme dépravées (parce qu’à ma connaissance, ni les Occidentaux ni les Asiatiques ne trouvent les femmes marocaines particulièrement effrontées) ? Parce que l’islam, l’arabisation, le lien culturel à l’Orient, n’ont pas totalement supprimé des différences anthropologiques centrales. Les Berbères du Haut et du Moyen Atlas, les Maures du Sahara, les Touaregs, les tribus arabisées des plaines atlantiques, quelques poches en Algérie aussi, gardent encore des comportements dénotant un statut élevé de la femme. L’ensemble de l’extrême-occident de l’islam s’en ressent. Vous avez beau tout lui interdire, une Marocaine restera dépravée pour un Koweïtien, de toute manière, parce qu’elle ne correspond pas à sa culture familiale traditionnelle. L’Egypte, parce qu’elle est proche du Golfe, paye le prix fort de cette comparaison : après avoir voilé ses femmes, diminué le travail salarié féminin, répandu une chape de plomb sur ses plages, l’Egypte reste toujours, pour le Golfe, un pays païen avec des femmes effrontées qui parlent fort et ont la fâcheuse tendance à sortir dans l’espace public. Le pire de l’aliénation, c’est le regard de l’autre intériorisé.

Régler le problème de la prostitution au Maroc, c’est abandonner une vision apocalyptique et revenir au sens commun : réprimer la prostitution des mineures, châtier les proxénètes et les réseaux de trafiquants, divulguer une information de qualité sur les risques sanitaires… Quant à défendre l’image de la femme marocaine, bornons nous à deux choses : mettre les démagogues hors du coup, et cesser de se comparer aux Yéménites.

[1] Much Loved, film de Nabil Ayouch, interdit de diffusion au Maroc.

Omar Saghi, paru dans Telquel

Publicités
commentaires
  1. Mourad Bennis dit :

    شكرا على المقال
    لديّ سؤالان إضافيان على ضوء التفسير الذي تفضّلتَ به :
    1ـ لماذا لا تعاني المرأة التونسية من نفس السمعة في بلدان الشرق الأوسط رغم كونها خرجت للفضاء العمومي قبل المغربية بفضل المجهودات البورقيبية على الخصوص؟
    2ـ لماذا لا تُعاني المرأة الموريطانية من نفس السمعة رغم كون مجتمع البيضان قد احتفظ بسمات أنثروبولجية واضحة من « صنهاجة الصحراء » الذين عُرِفوا بالمكانة الرفيعة للمرأة في مجتمعاتهم؟

    شكرا مقدّما

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s